LES MARQUEURS DISCURSIFS CORPORELS ET ESTHETIQUES AUTOUR DE L’AGE DANS LE VOGUE FRANCE, VOGUE US & VOGUE BRASIL

Publié le

16 avril 2013 – Daniela Novelli (Doctorante à l’Université Fédérale Santa Catarina au Brésil & à l’Université Toulouse le Mirail)

Dans la postmodernité, le corps féminin vit dans une ambivalence de fond  entre l’émancipation et la subordination. Dans la plus grande  liberté érotique d’aujourd’hui,  le corps féminin se fait central  et son image médiatique le présente, soit comme un support complice et suggestif,  soit comme un objet attractif et passif. Deux exemples  confirment la construction de cette double identité : Goffman, hier, dans la dénonce d’une « publicité de genre » (1983) et,  plus récemment,  dans les représentations suggestives de la télévisée italienne.  L’image dégradante du féminin s’y retrouve dans des nombreux programmes conduits non seulement par les hommes, mais aussi par les femmes qui contribuent elles mêmes à construire l’objet-femme pour le regard masculin.

Comment les discours de-sur-entre femmes de différentes générations sont produits au sein de la mode contemporaine? Pour répondre à cette question, l’intervenante engage une réflexion interdisciplinaire en sciences humaines et sociales sur le croisement des nombreuses luttes discursives autour des questions de l’âge et des esthétiques avant-gardes, depuis l’entrée dans le XXIème siècle, dans le magazine de mode Vogue (France/Brésil/Etats-Unis). Le travail s’inscrit dans un effort théorique et méthodologique pour souligner comment les discours de-sur-entre femmes de différentes générations sont produits par la mode contemporaine. Ainsi, pratiques culturelles et historiques deviennent les marqueurs sociaux de la différence et les discours des célébrités «boomeuses» reflètent certains enjeux de l’existence humaine au sein du temps présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *