LA MYTHANALYSE DURANDIENNE APPLIQUEE A LA MODE

Publié le

27 octobre 2009 – Emilie Coutant (Université Paris V)

Le GEMODE choisit cette année de prendre une orientation méthodologique et épistémologique. En prenant appui sur l’ouvre de Gilbert Durand « Les structures anthropologiques de l’imaginaire» (Paris, Dunod – 1re édition Paris, P.U.F., 1960), il s’agira de proposer des analyses d’images de mode, qu’elles soient issues des défilés officiels, de la presse spécialisée ou généraliste, ou encore de l’art ou du design, à partir d’une méthode mythanalytique et mythocritique. L’ambition de ce champ est de relever les symboles et les signes qui mettent en « forme » la résurgence des figures mythiques, cet éternel retour des images primordiales autour desquelles se cristallisent les valeurs communes et dès lors, l’être-ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code