AURA BIO-NUMERIQUE: SYNCRETISME SENSORIEL ENTRE CORPS ET OCTETS

Publié le

29 février 2012 – Ornella Kyra Pistilli (Doctorante à l’Université Paris V)

Face à l’informatique ubiquitaire (ubiquitous computing), la séparation entre le physique et le numérique devient évanescente. Contiguïtés sensorielles perçues entre corps, interfaces et octets ouvrent en nous plusieurs dimensions du réel. Une autre attitude imaginative se dessine. L’espace de l’information n’est plus un plan alternatif au corps. L’information se dresse entre le corps et son environnement comme une membrane invisible, immatérielle et concret. Il devient une peau subtile, sensible et imaginative, une matière résultante de l’hybridation entre le physique et le numérique. Bio-numérique.

Une nouvelle génération de créatifs, d’artistes,d’ ingénieurs, de designers, de chercheurs, travaillent aujourd’hui le bio-numérique comme materia prima, cherchent de nouvelles articulations du réel. Une sensibilité émergente engage avec la matière un rapport intime, sensoriel et sensuel. C’est la renaissance de l’imagination de la matière et de l’imaginaire sensoriel. Il s’agit dès lors de capter cet univers en émanation, cet aura bio-numérique qui sort des corps, objets, interfaces et environnements. »

Ornella Kyra Pistilli, anthropologue, est chercheuse au CEAQ (Centre d’Étude sur l’Actuel et le Quotidien), laboratoire de recherche de l’Université Paris V René Descartes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code